construire les fondations d'une véranda

Sans fondation, votre véranda n’aura pas de longévité assurée. Les fondations consolident une véranda, et l’isole  thermiquement. Peu de constructeur de véranda se charge des fondations et de la pose de la dalle. Vous devez prendre contact avec un maçon ; la construction de la véranda ne pourra débuter qu’une fois la dalle  sèche.

Les fondations ancrent la véranda pour  lui offrir un maximum de stabilité et éviter qu’elle s’enfonce dans le sol.   La structure sera posée sur la semelle filante qui  supportera les poids de la structure et des vitrages.

Les fondations sont profondes de 0,60 à 1 m, profondeur hors gel variant suivant les régions et la nature du sol : les sols argileux, les sols rocailleux constituent des terrains solides  donc la fondation peut être moins profonde ; au contraire les sols sablonneux sont des terrains fragiles et nécessite des fondations profondes.  Si votre terrain est humide, il vous faut drainer et évacuer les eaux de pluie afin d’éviter toutes remontées d’humidité.

La dalle de fondation ou semelle (d’une épaisseur minimale de 4cm) sera posée sur un sol « décapé » couvert d’un film polyane isolant.  Suivant la qualité du terrain (sol, humidité…) le choix du ciment et  le dosage du béton seront différents.

Ensuite  plusieurs rangs de parpaings sont posés jusqu’à hauteur de la dalle, ce qui isolera en périphérie les fondations. Puis si vous le souhaitez, un petit muret de soubassement peut venir consolider les fondations (étanchéité, facilitation des poses de radiateurs ou prises électriques, protection du bas de la véranda…).

Dernière étape : le coulage de la dalle.  Elle devra être de 5 à 7cm, et en béton armé. Si votre dalle est accolée à votre maison, pour éviter toute fissure  des façades de la maison (le terrain vit, il bouge), il faut faire réaliser un joint de dilation entre le mur de la maison et la dalle.

DEVIS GRATUIT

* : Les champs sont obligatoires