Véranda en bois

Véranda bois

Le point fort de la véranda en bois est : L’ISOLATION.

Naturellement isolant (tant climatique que phonique), le bois se marie avec une habitation de construction traditionnelle. En plus de valoriser esthétiquement  la véranda, le bois a l’avantage de limiter la condensation, d’atténuer les bruits et fait naturellement fonction de rupture de pont thermique.

Il faut absolument opter pour un bois imputrescible, de forte densité et dur, à grains fins, traité à coeur (anti-termites), sans nœuds ni fissures, et bien sûr l’entretenir (peinture ou verni, tous les 2-3 ans).

Si vous optez pour du lamellé-collé, vous limitez le risque de déformation et optez pour une grande stabilité dimensionnelle.Si la protection de l'environnement vous tient à cœur, optez pour une véranda en bois, le matériau le plus écologique qui soit.

Grâce au bois, votre véranda sera non seulement en harmonie avec votre jardin, mais aussi avec la nature environnante. La noblesse de la véranda en bois habillera les maisons les plus rustiques et traditionnelles avec élégance, surtout si ces dernières sont construites à base de pierres naturelles.

Le bois se caractérise également par une grande longévité.

Préférez les bois exotiques, très plébiscités car résistants à la dilatation, aux fissures et aux chocs thermiques (teck, pin douglas, bangkiraï...). Par contre, les vérandas en chêne, en châtaigné et en sapin sont à éviter.

Entretien d'une véranda en bois

Afin d'éviter la prolifération de termites, il convient d'utiliser des bois traités à coeur, de la peinture micro poreuse, de la lasure et du vernis spécialisé, et d'entretenir régulièrement (tous les 2 ou 3 ans). Lors de cet entretien traiter le bois avec un produit fongicide.

Pour les problèmes d'humidité, de champignons il convient tout d'abord d'installer dans la véranda en bois un bon système d'aération. Nettoyer et vernir régulièrement toute la structure de la véranda est aussi un bon moyen de pallier à ces désagréments.

Le prix d'une véranda en bois

Le bois est un matériau qui coûte cher et le prix d'une véranda en bois peut être 15 à 30% plus élevé que celui d'une véranda en PVC. En moyenne, il faut débourser 20 000 à 25 000 € pour une surface de 20m2 environ.

Le Red Cedar (cèdre rouge), un bois léger en provenance du Canada, est de plus en plus utilisé pour la construction de véranda en bois car il est moins onéreux.

Par ailleurs, les professionnels du bâtiments ont aujourd'hui tendance à proposer des vérandas mixtes (en bois et en aluminium par exemple) afin d'obtenir un bon compromis entre prix et esthétisme.

DEVIS GRATUIT

* : Les champs sont obligatoires